Mise en contexte :

Récemment, j’ai écris une publication sur notre page Facebook au sujet des prix de nos vêtements. Mes mots sont littéralement sortie tout seul.  À ma grande surprise, cette publication a généré extrêmement d’interactions, passant par des textes de solidarité et des partages de valeurs et de conscience. Ça m’a beaucoup touché. Ça m’a ouvert les yeux aussi sur le fait que ça peut vous intéresser d’avoir encore plus de transparence sur la réalité d’une entreprise. J’aborderais probablement plus d’aspect en ce sens. Pour l’instant, j’ai eu envie d’immortalisé ce moment en partageant le texte initial ici sur notre blogue.

Tu peux aussi voir la publication Facebook originale
Bonne lecture ! 

Récemment, on a reçu quelques commentaires de ce genre sur notre page Facebook. C’est tout à fait normal de vouloir s’exprimer au sujet de l’achat local, je prends soin de répondre d’ailleurs à ces commentaires, parce que ça fait partie de ma mission depuis toujours de sensibiliser sur l’achat local, la consommation plus lente de la mode et prioriser la qualité sur la quantité.

Oui, les vêtements FABRIQUÉS au Québec, c’est plus dispendieux qu’un vêtement dans une grande chaîne. Mais pourquoi ?

LE PRIX :

– LES MATIÈRES PREMIÈRES
Il s’agit de tout ce qui compose un vêtement, que tu le voies ou non ; le tissus, l’entoilage, les fermoirs, les élastiques, les boutons, etc. En tant que PME, on ne produit pas en MASSE. Nos volumes d’achat sont infimes comparativement aux grandes chaînes qui produiront outremer plus de 10000 unités d’un même style. Nous nous approvisionnons chez des fournisseurs locaux, au Québec et au Canada.

.

– LA MAIN D’OEUVRE
Notre main d’oeuvre est au Québec. Toutes les étapes de fabrications se font par des personnes qui aiment leur travail, qui ont une expertise et surtout qui travaille dans un environnement qui les respecte avec un bon salaire. Il faut payer le développement du patron, la gradation, le taillage et la confection avant d’avoir un produit fini. Nous sommes plus que fière que de contribuer à faire perdurer les métiers du textile au Québec, qui aujourd’hui se voient être essentiel dans notre actualité. Nous sommes fières de bien les payer et de savoir qu’elles aiment leur travail. ” Travailler dans le tissus, c’est une passion ! ” me disent-elle !

La fast-fashion offre un vêtement au même prix qu’un café, on peut se demander qui n’a pas reçu de salaire décent dans la chaîne ?

.

– LA GESTION D’UNE ENTREPRISE
En bref, toutes les étapes qu’on ne voit pas mais qui sont cruciales pour faire vivre une entreprise. On parle de la mise en marché, séances photos, du marketing, de notre service à la clientèle, le service d’expédition, gestion des communautés, de notre comptabilité, etc Toutes ces étapes impliquent du temps et de l’expertise humaine, donc des salaires et des frais fixes. Une entreprise québécoise débourse ses taxes et ses impôts au Québec.

.

– LE PROFIT
Oui ! Le profit ! L’argent peut être tabou, mais une entreprise doit générer des profils, sinon c’est la mort ! En ce qui concerne ma jeune PME, nos profits nous servent à réinvestir pour faire croître l’entreprise, pour atteindre un niveau de stabilité, pour être capable d’offrir du travail à nos partenaires, d’améliorer le service pour notre clientèle et leur offrir de nouveaux produits et services. Et oui, à la toute fin, les profits qui restent servent à me faire vivre moi, la fondatrice. L’entreprise doit faire un revenu pour que je sois capable de payer mon quotidien, hypothèque, épicerie, voiture, internet, etc.

.

Donc oui acheter local est plus dispendieux que chez le voisin géant de la fast fashion. Mais choisir local, c’est participer à l’économie, c’est favoriser l’expertise des gens qui vivent peut-être dans votre quartier.

Choisir un vêtement conçu localement, c’est choisir une qualité au lieu d’une quantité, c’est choisir un produit qui a été conçu de façon éthique et responsable, contrairement à ce que propose la fast fashion. Notre prix est juste, il sert à payer équitablement tout les gens qui interviennent dans la fabrication des vêtements et la gestion de l’entreprise.

Finalement, je tiens à mentionner que la consommation doit refléter le budget et les priorités de chacun. Nourrir sa famille, ce sera toujours plus important que d’acheter une chemise, en tout temps, mais en ce moment plus que jamais ! Le but de mes mots est simplement d’éclairer le questionnement par rapport au prix d’un vêtement conçu et fabriqué au Québec.


Merci pour votre lecture et sincèrement merci d’être là !
Je ne le dirais jamais assez !

Marilou xxx

Prenez soin de vous tout le monde ! #stayhome
.
.
.

P.S. Si vous voulez m’en parler plus longuement, n’hésitez pas !

P.S 2 Vous me rendez fière de relever un défi après l’autre ! Merci les belles ! 🖤

Instagram

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *