Beaucoup de savoir-faire est à l’honneur dans la production de vêtements. On oublie souvent à quel point il y a beaucoup de métiers compris dans la chaîne de production d’un vêtement. Étant à la tête d’une entreprise de vêtements conçus au Québec, je trouve important de présenter ce processus de fabrication, tel qu’il est. La création de vêtements comprend beaucoup d’étapes. Pour chaque modèle de notre gamme, ce cycle de fabrication se répète et s’entrecroise afin d’obtenir enfin, le vêtement final.

Alors, ça ressemble à quoi tout ce travail ? Je vous présente dès maintenant l’édition Fabrication /12 sur notre blogue. Chaque semaine, une étape de fabrication sera présentée,  étapes qui sont au coeur de mon métier et qui implique beaucoup d’autres gens.

Voici donc, la cinquième étape, l’essayage et l’ajustement.

À partir du prototype, de sa confection et de son essayage, nous sommes en mesure de voir si le modèle a besoin d’ajustements, par exemple déplacer une découpe, raccourcir les manches, etc. Si c’est le cas, l’ajustement doit être corrigé directement sur le patron du modèle. C’est une petite étape qui semble bien banale lorsqu’on déplace une ligne d’un demi-pouce, mais ce sont dans les détails et la minutie que l’on retrouve la différence de qualité sur un vêtement.

Voici une photo du chandail Mirage à l’état du prototype. Nous avions publié cette photo sur notre page Facebook pour demander l’avis à notre belle communauté. 

Les réponses avaient été hyper nombreuses et positives d’ailleurs, c’est pourquoi, nous avons fait les ajustements nécessaires à la finition de ce modèle, pour ensuite le réaliser en production.

Sur la photo, on voit que l’on test la longueur des manches en épinglant le tissu. 

Selon les détails et ajustements que l’on désire faire, l’essayage se réalise autant sur des femmes que sur un mannequin. Nous aimons beaucoup faire essayer le vêtement aux femmes de différentes grandeurs pour peaufiner la tombée du vêtement sur différentes silhouettes. 

Que ce soit pour améliorer l’esthétique du vêtement, son assemblage ou sa tombée, cela demande un savoir-faire et un bon oeil. Pour ma part, je tire entre autre, mon expérience de mes années à travailler dans un atelier de réparation. Elles m’en ont appris beaucoup sur les ajustements que je peux réaliser sur divers vêtements, pour en améliorer la tombée sur la silhouette féminine. Je cumule aussi plusieurs années d’expérience en patronage, ce qui m’est très utile pour appliquer les ajustements du vêtement sur papier.

Avant de passer à la prochaine étape, la gradation, le patron doit être revérifié afin de s’assurer que toutes les pièces sont adéquates pour l’assemblage de vêtement.

Je vous invite à me poser des questions et à me donner vos commentaires si vous en avez ! Ça serait plaisant d’échanger avec vous à ce sujet et de peut-être vous en dire plus !

Merci les belles !

Marilou xxx

Instagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *