Il y a un an, à quelques jours près, à mon arrivée au travail, je me suis dirigée vers mon employeur avec la plus grande des déterminations, celle de faire grandir mon entreprise, ma passion. Je lui ai annoncé ma démission! #OMG

Ce jour-là, à l’intérieur de 5 minutes, ma vie a basculé. Ce jour-là, j’étais prête.

Prête à abandonner mon emploi à temps partiel, que je gardais à côté de mon entreprise et à consacrer chaque minute de mon temps à ma compagnie.

Je me lance, ça y est !
J’anticipe toutes les possibilités, toutes les heures de travaux acharnés et passionnées qui sont devant moi. Je pense à mes futurs bons coups, aux moments de fatigues, de stress, et d’excitation. L’entrepreneuriat à son lot d’émotions et de difficultés. Je savais dans quoi je me lançais, car j’y baignais déjà, mais toujours sans le savoir vraiment.

Aujourd’hui, un an plus tard, ça reste la meilleure décision de toute ma vie.

Je suis fière de moi.
Je suis fière d’habiller d’aussi belles femmes, de vous rendre fière.
Je suis heureuse de faire partie de votre quotidien, comme vous faites partie du mien.

Aujourd’hui, j’ai la chance d’avoir des clientes fidèles. J’ai aussi le plaisir de travailler et de côtoyer des gens superbes, telle ma talentueuse photographe. J’ai la fierté de travailler avec une couturière d’expérience, qui adore son métier. Une perle rare cette femme ! J’ai aussi appris à encaisser mes erreurs, à dépasser mes regrets et à avancer un peu plus à chaque jour.

Designer de mode québécoise au travail, jeune entrepreneur Marilou design

Crédit photo Nathalie Godin

Je le dis souvent, l’entrepreneuriat, ce n’est pas un métier, c’est un état d’esprit.

Tu as beau avoir toutes les ressources du monde, si dans ta tête tu n’es pas prête, la game ne sera pas la même !

Oui, un état d’esprit, parce que ça appartient à chacun d’entre nous d’entreprendre sa vie comme on le désire, de réaliser nos objectifs. Peu importe lequel. Tu en es capable ! Si tu veux une nouvelle maison, un nouveau job, nouveau poste, économiser pour un grand voyage, t’offrir ton auto de rêve ou réaliser un projet, tu peux entreprendre ce défi et atteindre ton objectif, si dans ta tête tu es prête a y arriver.

Le mien, c’est d’avoir mon entreprise, ma gamme de vêtements. Mon objectif, c’est d’habiller les femmes, les vraies, pour la vraie vie, pour vous faire sourire le matin, pour que vous admiriez votre beauté devant votre miroir, pour que vous viviez chaque journée, bien dans votre peau. La confiance peut passer par nos vêtements et par nos sentiments dans ceux-ci, et mon but c’est que chaque femme que j’habille s’apprécie de plus en plus à chaque jour !

Je pense sincèrement que je suis au bon endroit, dans le bon métier. Je suis peut-être tombée dans une marmite d’étoffes quand j’étais jeune, comme Obélix, qui sait ! 😛

Choses certaines, je ne suis pas prête de m’arrêter !

Merci mes belles ! <3 Vous êtes le coeur de mon métier. <3

Portrait de la designer de mode québécoise, jeune entrepreneur Marilou design

À bientôt,

Marilou xxx

7 thoughts on “Quitter son emploi, un an plus tard.

  1. Joanie desmeules says:

    Merci pour ce texte. Tout simplement .
    Étant moi-même en remise en question à savoir si je retourne sur le marché du travail après mon congé de maternité, ou si tout comme toi , je me lance dans la création de vêtements ! Ton texte est inspirant et touchant , il faudrait plus de femmes entrepreneures comme toi pour en parler !
    Merci du fond du coeur xx

    • Marie-Lou Boucher says:

      C’est moi qui te remercie du fond du coeur Joanie ! Je suis bien heureuse que mes mots t’inspirent et ça me fait plaisir de le partager. Mes mots sont sortie tout seuls ! On entend souvent parler du succès en affaires, mais moins souvent du chemin pour y arriver. Chacun à son parcours et c’est ça le plus beau ! Bonne chance dans tous tes projets Joanie !
      Marilou xxx

  2. Annie Giroux says:

    Bonjour Marilou!

    C’est en plein mon rêve! Je suis en train de construire mes bases et j’espère y parvenir fans un horizon de 5 ans! Je te félicite pour ton courage et te remercie pour ton texte! Ça montre que les rêves ça se réalise 🙂

    • Marie-Lou Boucher says:

      Bonjour Annie ! Merci pour tes bons mots, je suis contente de lire ça ! Bien sur que les rêves se réalise ! Il faut il croire et poser des actions pour les atteindre ! Bonne chance dans tes projets ! 🙂

  3. Barbara Sylvain says:

    Bonjour marilou, je trouve ton texte très inspirant car moi aussi je rêve d’avoir ma propre compagnie mais moi c’est des bijoux de fantaisies que je confectionne ainsi que des ensembles de petites couvertures avec les coussins pour enfants, des savons, bref je suis assez habile de mes mains, mais je ne sais pas si ça se vendrait, Merci beaucoup pour tes bon mots et au plaisir de lire ta réponse. .

    • Marie-Lou Boucher says:

      Bonjour Barbara ! Merci à toi d’avoir partagé tes mots ! Je suis ravie que les miens t’inspirent ! <3 Et pour répondre à ta question, si cela se vendrait, essaie-le ! Passe à l'action, c'est le meilleur moyen de le savoir ! 😉 Fais-toi confiance! Bonne chance dans tes projets! xxx

  4. Carole Verreault says:

    Salut Marie-Lou!

    Wow! Tu en as fait du chemin depuis le temps où tu avais ton atelier dans mon sous-sol. Je t’ai suivi et encouragé pendant toutes tes études, tes essais et erreurs et, aujourd’hui, je suis vraiment fière de toi. En fait, chaque jour, je le suis de plus en plus. Tu as eu raison de suivre ton instinct! Tu as du talent et de la “drive”. Continue, il y plein de belles choses qui t’attendent. Chaque rencontre et chaque défi t’ont fait grandir, et malgré toutes les embûches, tu as su poursuivre ton chemin. Tu relève avec brio de nouveaux défis et tu réussi encore à m’étonner. Oui, tu es inspirante et c’est tant mieux. Ça prend des gens comme toi dans ce monde incertain. Des gens qui foncent et qui font les efforts nécessaires pour vivre de leur passion.

Instagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *